centième


centième

centième [ sɑ̃tjɛm ] adj. et n.
çantiesme 1170; lat. centesimus
1 Adj. numér. ord. Qui a le numéro cent pour rang. Le centième anniversaire. centenaire. Centième, cent-unième, cent-deuxième... La centième représentation d'un spectacle, ou n. f. la centième. (Dans une compétition) Arriver centième au Tour de France. N. Être le, la centième sur la liste.
(En composition pour former des adj. ord.) Il est deux centième (200e).
2 Adj. fractionnaire Se dit d'une partie d'un tout également divisé ou divisible en cent. centi-. Subst. m. Le centime est le centième du franc. Trois centièmes de seconde (ou 3/100 s). Trois secondes six centièmes (ou 3 s 6/100). Trois deux-centièmes (3/200).Par ext. La plus petite partie. Il n'a pas fait le centième de ce qu'il voulait ( 2. quart) .

centième adjectif numéral ordinal (latin centesimus) Qui occupe une place, un rang marqué par le nombre cent : Il est arrivé centième au cross. Qui se trouve cent fois dans le tout : La centième partie.centième (expressions) adjectif numéral ordinal (latin centesimus) La centième fois, une nouvelle fois après un grand nombre d'autres. ● centième nom masculin Partie contenue cent fois dans le tout : Le centimètre est le centième du mètre. Fraction infime : Je ne vous dis pas le centième de ce qu'il m'a raconté.centième nom féminin Centième représentation d'une pièce de théâtre.

centième
adj. et n.
rI./r adj. num. ord. Dont le rang est marqué par le nombre 100. Le centième jour.
rII./r n.
d1./d Personne qui occupe la centième place.
d2./d n. m. Chaque partie d'un tout divisé en cent parties égales. L'augmentation a été d'un centième.

⇒CENTIÈME, adj. et subst. masc.
A.— Adj. numéral ordinal. Qui occupe le rang marqué par le nombre cent (cf. cent1 I C). Centième denier. C'est aujourd'hui le centième anniversaire de la naissance d'Hugo (BLOY, Journal, 1902, p. 85) :
1. ... les Platéens s'étaient engagés à leur offrir chaque année le repas funèbre [aux morts de la bataille de Platée]. (...) Cette cérémonie s'accomplissait encore au temps de Plutarque, qui put en voir le six centième anniversaire.
FUSTEL DE COULANGES, La Cité antique, 1864, p. 15.
2. Et demain, pour peu que l'expérience l'y accule, nous le verrons [Claude Bernard] aussi bien prétendre que certains germes bravent le deux-centième degré...
J. ROSTAND, La Genèse de la vie, 1943, p. 125.
Rem. Le mot est gén. relié par un trait d'union à un adj. cardinal qui le précède.
P. ell. du subst. :
3. ... on haussait les épaules quatre-vingt-dix-neuf fois; la centième, un visage brusquement inexorable vous signifiait votre crime, ...
VERCEL, Capitaine Conan, 1934, p. 64.
Spéc. Centième représentation d'une pièce de théâtre. C'était ce soir-là, aux Folies, la centième du Roi Mignon, opérette bouffe, en trois actes (COURTELINE, Messieurs-les-Ronds-de-cuir, 1893, 3e tabl., III, p. 120).
P. hyperb. Associé à fois, reprise, etc., marque la répétition :
4. ... treize siècles de chrétienté. Nous devrions savoir. Une fois. Une fois, deux fois, trois fois. Et le coq chanta. Mais nous c'est la millième, c'est la cent millième, c'est la centième de millième fois que nous le livrons; ...
PÉGUY, Le Mystère de la charité de Jeanne d'Arc, 1910, p. 154.
5. Il faut de toute urgence que par delà nos dissensions nous établissions une plate-forme commune. Henri secoua la tête : « pour la centième fois, je répète que je ne ferai aucune concession; ... »
S. DE BEAUVOIR, Les Mandarins, 1954, p. 459.
B.— Subst. masc. La centième partie, le/un centième. Une des cent parties égales d'un tout :
6. Une chiquenaude suffira pour abattre ce fantôme de science : faites pour démasquer la philosophie, le centième de ce que vous faites pour l'enrichir; sur un budget de 400 000 F, dont 200 000 au moins sont absorbés par les sophistes, prélevez un centième, 4 000, pour fonder une société et un journal de la réforme industrielle; ...
FOURIER, Le Nouv. monde industr., 1830, p. 60.
P. ext. Une très petite partie :
7. Si nous disions le centième des rêves que fait un honnête homme, ou des étranges ardeurs qui passent dans le corps d'une femme chaste, on crierait au scandale.
R. ROLLAND, Jean-Christophe, Le Buisson ardent, 1911, p. 1299.
8. ... faites-moi croire que ces maux [de la guerre] sont à ma porte, et vous n'arriverez point, je le jure, à me donner la centième partie de cette terreur, de cette horreur que le seul mot de guerre, le seul son de vos clairons me jettent au cœur.
ALAIN, Propos, 1924, p. 638.
Rem. Aucun ex. ds la docum. de mille(-)centième... mille neuf(-)centième ou de onze(-)centième... dix-neuf(-)centième. Cf. cependant Lar. 19e, Lar. encyclop. ,,Le mot centième peut être multiplié par un des dix-neuf premiers nombres (le premier et le dixième excepté), (...) la dix-neuf-centième page, (...) la dix-neuf-centième partie d'un nombre`` (Lar. encyclop.).
Prononc. et Orth. :[]. Enq. :, (D). Ds Ac. 1694-1932; Ac. 1694 et 1718 centiesme; Ac. 1740 : centieme. Étymol. et Hist. A. Ca 1170 adj. ordinal de cent (CHR. DE TROYES, Erec et Enide, éd. W. Foerster, 642 : çantiesme part). B. XVe s. le sentisme « la centième partie » (Des Louanges de la S. Vierge, ms. Berlin, f° 128 v°, Willmotte ds GDF. Compl.). C. 1867 subst. fém. théâtre « centième représentation » (FLAUBERT, Correspondance, t. 5, p. 288). Du lat. class. centesimus, adj. ordinal de centum (cent), attesté aussi comme subst. fém. au sens de « centième partie » p. ell. de centesima pars. Fréq. abs. littér. :192.

centième [sɑ̃tjɛm] adj. et n. m.
ÉTYM. 1170, çantiesme; du lat. class. centesimus, adj. ordinal de centum.
1 Adj. numéral ordinal de cent. Qui a rapport à cent pour l'ordre, le rang. || La centième année. || Le centième anniversaire. Centenaire.N. || Être le centième, la centième sur une liste d'admission, le deux centième, le trois centième…La centième partie : une partie quelconque d'un tout divisé en cent parties.
Par exagér. Avec fois (→ Cent). Indique la répétition (→ Dixième, nième). || C'est la centième fois que je le dis. || Recommencer pour la centième fois.
2 N. m. || Un centième, un deux-centième : la centième, la deux centième partie d'un tout.
Par ext. La plus petite partie. || Il n'a pas fait le centième de ce qu'il raconte ( Quart).
3 N. f. Centième représentation (d'un spectacle). || Atteindre la centième. || La centième d'une opérette (→ Bouffe, cit. 3).
COMP. V. les comp. de cent.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • centième — CENTIÈME. adj. des 2 g. Nombre ordinal de cent. Le centième denier. La centième année. [b]f♛/b] Il s emploie aussi substantivement. Vous n êtes pas le centième à qui cela soit arrivé …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • centieme — Centieme, Centesimus …   Thresor de la langue françoyse

  • centième — (san tiê m ) 1°   Adj. numéral ordinal de cent. La centième année. Il est le centième sur la liste d admission. On dit de même : La deux centième année ; vous êtes le trois centième, et ainsi de suite avec cent et le nom de nombre qui le… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • CENTIÈME — adj. des deux genres Nombre ordinal de cent. La centième année. Vous êtes le centième sur la liste. On dit de même, La deux centième année ; vous êtes le deux centième sur la liste ; etc. Fam., Vous n êtes pas le centième à qui cela soit arrivé,… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • CENTIÈME — adj. numéral ordinal des deux genres Qui a rapport à cent pour l’ordre, le rang. La centième, la deux centième année. Vous êtes le centième, le deux centième sur la liste. La centième partie, Chaque partie d’un tout qui est ou que l’on conçoit… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Centième — 100 (nombre)  Cet article concerne le nombre 100. Pour l année, voir 100. Pour les significations de Cent, voir Cent. 100 Cardinal cent …   Wikipédia en Français

  • centième — adno. santyémo (Cordon) / sêtyémo (Albanais), A, E …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Centieme denier — Centième denier Le centième denier est un impôt royal établi en France en 1703 sur les mutations immobilières. Il est perçu à partir de 1706. A chaque mutation de propriété, en dehors des successions en ligne directe, des donations prévues par… …   Wikipédia en Français

  • Centième Denier — Le centième denier est un impôt royal établi en France en 1703 sur les mutations immobilières. Il est perçu à partir de 1706. A chaque mutation de propriété, en dehors des successions en ligne directe, des donations prévues par contrat de mariage …   Wikipédia en Français

  • Centième denier — Le centième denier est un impôt royal établi en France en 1703 sur les mutations immobilières. Il est perçu à partir de 1706. A chaque mutation de propriété, en dehors des successions en ligne directe, des donations prévues par contrat de mariage …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.